Comment aiguiser une hache et la rendre plus efficace

Pour moins se fatiguer et être plus autonome.

TECHNIQUE

morthelier

2021-09-16

Mes ancêtres et vos ancêtres avaient certainement leurs petites habitudes d'aiguisage de leurs outils. D'ailleurs, on compare souvent les haches trouvées en vide grenier avec les haches modernes en s'exclamant que les haches d'antan étaient vraiment meilleures.

Nous reviendrons sur ce point dans un autre article, mais réglons tout de même la principale idée reçue :
L'acier n'était pas meilleur autrefois, celui de nos jours est même de bien meilleure qualité que celui des procédés du XIXe siècle. Enfin, l'acier outil utilisé par les quelques taillanderies industrielles qui subsistent en Europe n'a certainement pas changé entre le 20e et le 21e siècle.

En revanche, les haches du siècle dernier reste souvent meilleures que celles d'aujourd'hui, cela pour deux bonnes raisons.

I. La standardisation des haches

D'une part, leur forme n'était pas standard. Si vous entrez dans un magasin d'équipement agricole, pour trouverez certainement un merlin, une hache dite "française" à emmanchement conique, une hache dite "alémanique" ou "germanique" à emmanchement par coin, et éventuellement une hache dite "canada" elle aussi à emmanchement par coin. C'est ce que l'on nous vend aujourd'hui, non pas parce que ce sont les modèles les plus efficaces de toute la lignée des haches qui ont existées sur terre, mais parce que ce sont les plus faciles, rentables à produire. Aussi, elles sont épaisses, avec des manches épais, pour réduire les coûts de retours clients pour faire marcher la garantie.

On peut d'ailleurs lire le peu de considération qu'ont les fabricants français sur l'utilité de leurs haches.

Leborgne à propos de sa hache française de 1500g : "Hache pour ébrancher et refendre sur plot des bûches de fils droits"

Revex à propos de sa hache française de 1750g : "Une hache est un outil traditionnel qui permet d'abattre des arbustes ou de couper des grosses branches grâce à son taillant forgé en acier allié et affûté."

Ce peu d'ambition qui rapproche l'utilité d'une hache à celle d'un merlin et d'une serpe, n'est pas uniquement de la faute de ces deux fabricants, mais aussi le résultat d'un désintérêt de masse sur presque 3 générations envers les outils manuels. Ainsi nous avons ce que nous méritons : des outils qui ressemblent à des outils mais dont on n'ose même plus imaginer l'efficacité.

En 1920, la taillanderie Bret proposait plus d'une centaine de modèles de haches sur son catalogue. Pour des usages différents, des métiers différents, mais aussi avec des formes régionales.


II. L'aiguisage

Venons-en à la deuxième raison et au sujet principal de notre article.

De nos jours, on trouve encore des haches neuves de très bonne qualité, c'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles la Frontière existe : faire travailler ces taillanderies industrielles et faire en sorte de conserver la diversité de leur catalogue. En revanche, on peut souvent comparer une hache neuve à une vieille Talabot trouvée en vide grenier et se dire que la Talabot est plus efficace et a un meilleur comportement dans le bois. Cela, même quand les deux modèles sont similaires et que l'on sait que les procédés de fabrication n'ont pas évolués.

Une chose pourtant change la donne : le fait que la Talabot soit potentiellement passée dans les mains de quelqu'un qui savait aiguiser une hache. Attention, quand je parle ici d'aiguisage je ne parle pas de frotter une pierre contre le tranchant pour le rendre coupant, mais bien d'améliorer la capacité du tranchant à faire le travail de la hache : pénétrer dans le bois avec le moindre effort.

En effet, sorties d'usines, les haches ne peuvent que rarement approcher la finesse de tranchant qu'on leur souhaite pour être efficaces. Cela pour plusieurs raisons :

1- Complexité : l'aiguisage est un processus qui coûte cher car il nécessite bien souvent un ouvrier abile pour le réaliser. En outre il arrive en fin de processus de fabrication et il ne doit surtout pas altérer la géométrie ni les traitements thermiques. L'enlèvement de matière doit donc être particulièrement méticuleux.

2- Logistique : la plupart du temps, les fabricants ne s'embêtent pas à déposer délicatement les haches dans de petites boîtes molletonnées afin de les transporter car cela ferait exploser les coûts. Raison de plus pour avoir un tranchant plus épais afin d'éviter toute altération jusqu'à la distribution

3- Sécurité : les magasins ne souhaitent pas risquer de blessures de leurs employés ou clients avec des outils trop tranchants, ni avoir affaire aux retours des clients mécontents ayant fendu leur bois au dessus des graviers de la cour.

4- Économies : pour toutes les raisons ci-dessus, l'aiguisage à l'usine est un détail qui demande beaucoup de moyens et gonfle le prix final de l'outil.

Comment préparer ou améliorer le tranchant d'une hache ?

Que ce soit pour redonner vie à une ancienne hache dont le tranchant a été usé et non entretenu, ou préparer une hache neuve dont la forme vous convient, une technique simple consiste à affiner les premiers centimètres de tranchant de votre fer de hache. On obtient donc un angle plus aigüe au niveau du tranchant, davantage capable d'ouvrir la voie à la hache pour couper les fibres du bois.

Nous avons réalisé une vidéo sous-titrées pour expliquer et montrer l'ensemble des étapes :

J'utilise une lime plate bâtarde de 40cm dont l'efficacité pour enlever la matière de manière stable et homogène la rend idéale. Ce type de lime est très difficile à trouver, c'est pourquoi elle est référencée sur la Frontière.

Une fois l'usinage grossier réalisé, le résultat peut être homogénéisé avec une lime d'aiguisage à stries parallèles ("simple cut"), qui aura pour effet de lisser le travail et d'améliorer le comportement de la hache dans le bois.

Lime Tome Feteria

Enfin, on termine l'aiguisage en passant le tranchant à la pierre, de manière à supprimer le bourrelet métallique laissé par les limes (appelé "morfil"). La pierre des Ardennes possède une face synthétique qui accélère le travail et qui permet encore de lisser les traces de limes. Son autre face naturelle en pierre bleue des Ardennes donne un tranchant rasoir.

Pierre BBW des ardennes